Sandrine Farget

©Julien Cresp

Jeux de construction

La sculpture de Sandrine Farget interroge à la fois l’identité humaine mais aussi celle, matérielle, de l’objet, du lieu, de l’architecture. Véritable construction géométrique, son œuvre utilise l’intensité de l’ardoise et sa matière à la fois comme couleur et lumière. Entre douceur et violence, entre énergie et apaisement, ses sculptures se déploient dans l’espace pour exprimer pleinement leurs émotions. Parfois extraverties, parfois introverties, ses recherches sur l’identité la conduisent dans des compositions architectoniques qui font disparaitre l’épaisseur de la matière au profit de la légèreté de l’espace.

Florian Corbier

Partagez