MuséeHom : une start-up pour rendre l’art accessible

Art. La jeune entreprise rémoise de location d’œuvres d’art se recentre sur un public d’entreprise et propose des prestations complémentaires à la location.

Spécialisée dans la location d’œuvres d’art, l’entreprise rémoise MuséeHom ne se contente pas d’accrocher des tableaux aux murs de ses clients. Bien au contraire, c’est une vérita­ble ouverture vers l’art qu’elle veut impulser chez ces derniers. « Notre projet a beaucoup évolué depuis sa création en 2016 et il évolue encore chaque jour», explique le fondateur de la start-up rémoise, Florian Corbier, qui poursuit le double objectif de « travailler sur le côté humain de l’art et sur la volonté d’utiliser l’art comme vecteur de lien social, notamment au sein des entreprises».

Doctorant en Histoire de !’Art, ce Rémois a décidé de créer son entre­prise à la sortie de ses études pour partager sa passion. Initialement tournée vers la location d’œuvres auprès de particuliers, la start-up s’est rapidement axée en direction des entreprises. « Notre véritable ambition c’est de favoriser la visibi­lité des artistes régionaux», souli­gne Coralie Deveney, qui a rejoint Florian Corbier dans l’aventure MuséeHom en septembre 2017. Ensemble ils ont redéfini le concept de la jeune entreprise pour à la fois transmettre le goût de l’art tout en le rendant accessible, mais aussi utiliser les œuvres comme vecteur de communication, au sein des entreprises comme vers l’extérieur. Et aujourd’hui c’est presque exclusivement cette activité que MuséeHom développe avec en catalogue 120 œuvres d’une quin­zaine d’artistes. Ces derniers sont exclusivement locaux et profession­nels.  La jeune entreprise élargit quo­tidiennement son catalogue pour accueillir de nouveaux artistes très régulièrement. Elle pourrait d’ailleurs rapidement en compter une vingtaine.

PRESTATIONS CONVIVIALES ET PÉDAGOGIQUES 

Incubée par Innovact depuis sep­tembre 2017, l’entreprise n’a pas fait table rase de son passé mais s’est donc recentrée sur le public profes­sionnel avec l’arrivée de Coralie Deveney. « Nous restons une agence de location d’œuvres d’art mais l’en­treprise est devenue notre véritable cœur de cible, avec une dimension humaine en plus. Alors nous tra­vaillons sur la manière dont nous pouvons aussi mettre l’art au service de ces dernières, car il ne s’agit pas de se contenter de livrer une œuvre au client … explique Florian Corbier. Nous allons mettre en place des ate­liers de décodage des œuvres pour fédérer les équipes et provoquer une ouverture sensorielle à l’art».

MuséeHom assure donc des pres­tations dans le cadre d’ateliers, de séances de teambuilding, d’événements artistiques conviviaux, des vernissages avec l’intervention d’un expert… et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin:« Nous allons prochainement intégrer des photographies au catalogue ainsi que des installations de dispositifs d’art contemporain », annonce Florian Corbier.

Benjamin Busson – Rédacteur en chef – Petites Affiches Matot Braine

Partagez

0 comments on “MuséeHom : une start-up pour rendre l’art accessible

Leave Comment